Douleur Chronique

Les Thermes sont une cure naturelle contre la douleur.

La douleur est un signal d’alarme important que notre cerveau reçoit de la périphérie ou des organes internes, et qui sert à signaler un danger ou une situation potentiellement dommageable pour l’organisme.

Elle est divisée en deux grandes catégories:
• la douleur utile: un signal fondamental pour la conservation de l’individu et de l’espèce;
• la douleur inutile: celle qui accompagne de nombreuses maladies, comme par exemple les tumeurs, qui n’a aucune finalité et qui constitue un symptôme qui doit être combattu.

Les origines de la douleur:
douleur somatique et viscérale;
douleur neuropathique, qui provient du nerf, en raison d’une sorte de court-circuit, comme lorsqu’un fil électrique perd sa gaine isolante.

Le traitement de la douleur chronique est certainement l’une des thérapies les plus complexes. En réalité, il est influencé par les caractéristiques individuelles de l’individu qui, dans tous les cas, doit prendre la décision finale sur l’utilisation des médicaments antidouleur. S’il décide de se faire prescrire, et donc de prendre un antidouleur, il est préférable qu’il le fasse dès l’apparition de la douleur. En effet, le temps peut influencer l’efficacité du médicament en nous obligeant à augmenter la dose. Un autre problème qui se pose souvent : celui des doses. Parfois, le patient est tenté de ne prendre que la moitié de la dose, mais il ne faut pas oublier que cela pourrait compromettre l’efficacité du médicament. Si le but est de rechercher la dose minimum efficace, l’effort peut être fait, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une expérience et qu’elle pourrait ne pas apporter les résultats espérés.

La plupart des douleurs chroniques sont causées par des inflammations. C’est le cas, par exemple, des douleurs articulaires et celles liées au rhumatisme, qui proviennent des terminaisons nerveuses, particulièrement abondantes dans le cartilage qui entoure la superficie des articulations. Lorsque ces terminaisons nerveuses perçoivent une inflammation, elles envoient leur signal de douleur qui, parfois, peut dégénérer en une douleur neuropathique chronique. La première action des cures thermales est un effet anti-inflammatoire, comme il l’est clairement démontré par de nombreux travaux scientifiques en eau et avec les boues des établissements d’Abano et Montegrotto, et qui entraine la diminution de la douleur. Il existe donc, à l’intérieur de notre corps, les endorphines, qui constituent un véritable analgésique naturel. Leur production (et leurs effets) semble être renforcée par l’action des substances contenues dans la boue et l’eau d’Abano et Montegrotto. Ces endorphines, qui étaient considérées jusqu’à présent exclusivement comme des molécules antistress, pourraient avoir une action antidouleur importante, ainsi qu’une action anti-inflammatoire. Enfin, l’utilisation de l’hydrokinésithérapie dans les eaux thermales de cette zone, à travers un processus de rééducation des muscles, aide à réduire la douleur causée, par exemple, par la fibromialgie. Un dernier élément, très rassurant, concerne le maintien du bien-être, même après la fin du cycle de la cure, qui est plus long si l’on respecte la durée de quinze jours de séjour thermal.

  Article added to favorites