Villas Vénitiennes

Des jeux de lumière, de façades, de parcs et de jardins.

Des jeux de lumière, de façades, de parcs et de jardins se fondent avec l’harmonie des campagnes avoisinantes, en créant des panoramas naturels animés par des nymphes, des putti et d’antiques divinités paganes. Avec le XVème siècle, une nouvelle page de beauté raffinée et de fleurissement artistique s’ouvre pour les cols euganéens, et trouve sa plus haute et complète expression dans la Villa Vénitienne.

Des architectes comme Andrea Palladio, Gian Maria Falconetto et Andrea da Valle ont conçu ici les demeures des plus puissantes familles vénitiennes de l’époque. Une visite à la Villa Emo Capodilista, à la Villa Selvatico, à la Villa Mocenigo Mainardi, à la Villa Barbarigo, et à la Villa dei Vescovi permet de découvrir de véritables bijoux de l’architecture avec de majestueuses façades et de splendides jardins.

A Abano et Montegrotto Terme se trouvent de belles villas nobiliaires, construites surtout entre le XVIème et le XVIIIème siècle, aussi bien dans les centres urbains que sur les collines verdoyantes des alentours. La Villa Savioli, édifiée au XVIIème siècle et agrandie au cours des siècles suivants, accueille l’extraordinaire musée International des Masques Amleto et Donato Sartori. La Villa Basi Rathgeb du XVIème siècle mais remaniée au XVIIIème siècle, appartenait à la noble famille Dondi Dell’Orologio. La Villa Rigoni Savioli (ex Malipiero) est une belle villa de style palladien construite au XVIème siècle. La Villa Mocenigo Mainardi à Abano, la Villa Sette, de la fin du XVIIème siècle et remaniée au début du XXème siècle, la Villa Erizzo, du XVIIIème siècle, disposant d’un grand parc et d’un oratoire privé, la Villa Foscolo (ou Citadella Vigodarzere), connue pour avoir accueilli Ugo Foscolo à l’époque à laquelle il écrit « Les dernières lettres de Jacopo Ortis » (1796), la Villa Selvatico Treves fondée au XVIème siècle mais complètement transformée au XIXème siècle selon les critères architecturaux de l’Eclectisme, et enfin la Villa Meneghini, également appelée Villa Callas, parce que GiovanBattista Meneghini, qui en fut le propriétaire à la moitié du XXème siècle, fut également le mari de Maria Callas. Parmi les parcs, signalons le parc historique de la Villa Bembiana, à Monterosso, qui s’étend aux pieds du col, et qui est caractérisé par une riche végétation, et en particulier le maquis méditerranéen et des exemplaires de chênes verts; et celui de la Villa Draghi, qui est insérée dans un splendide parc d’environ 316 000 m2, dont une partie constitue le parcours naturalistique « Villa Draghi et Monte Ceva », qui constitue l’un des principaux parcours collinaires du Parc Régional des Cols Euganéens.

  Article added to favorites