Galzignano Terme

Un paradis pour les golfeurs.

Immergé dans le décor enchanteur des Collines Euganéennes, Galzignano est le lieu idéal pour les golfeurs amateurs et professionnels. Les demeures historiques de cette ville soulignent le charme de l’environnement: une destination privilégiée pour ceux qui veulent passer des vacances relaxantes dans une atmosphère particulière.

Galzignano Terme est une commune d’un peu plus de 4 mille habitants ; elle est insérée dans le Parc Régional des Cols Euganéens, et est entouré de bois, sur les versant du Mont Rua (416 mètres d’altitude). Du point de vue du paysage, il s’agit de l’un des lieux les plus pittoresques de cette zone : ses particularités en font un point de départ pour les excursions à pied et en mountain-bike. La zone collinaire habitée est principalement agricole, et dans partie orientale, située dans la localité de Civrana, sont présentes des sources d’eau thermale utilisées par un hôtel moderne pour les cures thermales et la fangothérapie. Un terrain de golf de neuf trous est mis à la disposition des hôtes, et s’ajoute aux vingt-sept trous du Golf Club Padova, qui se développe au centre du territoire ; c’est la raison pour laquelle Galzignano Terme est appelée le « Pays du golf ». Cette commune offre de nombreuses et merveilleuses opportunités au tourisme: beaucoup de sentiers naturels du Parc des Cols Euganéens passent par le village, et permettent de voir le monastère du mont Rua, les vestiges du monastère bénédictin de S. Giovanni Battista (Eremo degli Olovetani) sur le mont Venda, qui remonte au XIIIème siècle, Cenobio di Monte Orbesio, un monastère bénédictin dédié à S. Maria Annunziata, l’église de Santa Maria Assunta, une antique piève située au sommet du col portant le même nom, qui domine le village, l’Oratoire de la Très Sainte Trinité, construction du XIVème siècle qui faisait partie d’un couvent, et dans laquelle sont conservées certaines fresques prestigieuses, ainsi qu’un magnifique jardin à l’italienne de la villa Barbarigo, avec son labyrinthe situé près de la fraction de Valsanzibio. Les origines des premières civilisations remontent à l’ère néolithique, et se sont développées autour du IIème siècle avant J.C., comme le montre la borne de délimitation retrouvée. Enfin Pieve di S. Lorenzo: immergé dans une atmosphère tranquille rappelant des temps antiques, le bourg de S. Lorenzo s’étend sur le versant du mont Staffolo. Il se développe de cours rurales en potagers, jardins et vignes jusqu’à l’église de S. Lorenzo, dont on trouve déjà trace dans des documents du XIIIe, mais dont le plan actuel est de la moitié du XVIIe.

A l’époque de la renaissance; cette localité devient le lieu idéal pour la construction de villas et de résidences nobiliaires comme la Villa Rizzoli Benedetti, édifiée au XVème siècle, puis restaurée au XVIIIème siècle. Les Villas qui remontent aux siècles suivants sont celles indiquées ci-après: la Villa La Civrana, propriété des contes Emo Capodilista du XVIIème siècle, la Villa Saggini de la fin du XVIIIème siècle, la Villa Boggian (seconde moitié du XVIIIème siècle). A visiter également le Musée Archéologique Naturalistique qui raconte l’histoire des Cols Euganéens.

Sentiers: quelques-uns des sentiers les plus beaux et intéressants du Parc Régional des Collines Euganéennes ont leur point de départ à Galzignano Terme. De Casa Marina, dans le hameau Sottovenda, on peut emprunter le sentier du mont Venda (601 m.), la colline la plus haute de la zone euganéenne, d’où l’on peut admirer de nombreuses vues naturelles ainsi que des monuments historiques, comme les suggestives ruines du monastère des Olivetani. Depuis le hameau Case Steogarde, on peut emprunter le sentier du Mont Gallo, Mont des Grottes et Mont des Basses, d’où l’on peut contempler des vues magnifiques de l’ermitage du Mont Rua, des localités de Galzignano et Valsanzibio et de nombreuses collines, parmi lesquelles la Colline de Monselice avec le Mastio (Donjon) Federiciano.

Parmi les évènements, Signalons la Sagres du Rosario, qui a lieu le premier dimanche du mois d’octobre ; elle commence par un défilé en costumes d’époque évoquant la victoire de la République de Venise contre les Turcs lors de la bataille de Lepanto, en 1571 ; le traditionnel palio des Mussi se déroulait pendant cette sagra. Le marché hebdomadaire se tient le mercredi dans la zone centrale et constitue un point de rencontre pour les habitants et un lieu de promenade pour les touristes.

  Article added to favorites