Thérapies Inhalatoires

Les eaux thermales: un lieu idéal pour la thérapie des maladies des voies respiratoires.

Les thérapies thermales inhalatoires sont traditionnellement utilisées et scientifiquement reconnues pour soigner les maladies des voies respiratoires et pour prévenir la réapparition des infections aigues.

Le nombre des maladies respiratoires augmente considérablement depuis quelques années, et notamment en raison de la dégradation de l’environnement (pollution, tabagisme, etc.). La littérature médicale contient de nombreuses études confirmant le dommage causé à l’anatomie et à son fonctionnement pulmonaire provoqué par l’exposition prolongée à des agents polluants (même à basse concentration) et au tabagisme (actif et passif).
Il a été démontré que les infections aigues des voies respiratoires constituent la cause la plus fréquente des pathologies infectieuses chez l’homme et la principale cause de prescription d’antibiotiques; l’inflammation chronique de la muqueuse respiratoire empêche, quant à elle, le fonctionnement correct de l’appareil respiratoire et favorise la réapparition des infections.

A ce propos, il est utile de rappeler que les thérapies thermales inhalatoires sont traditionnellement utilisées et appréciées pour résoudre le problème des maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures.
La possibilité de bénéficier d’instruments en mesure de fragmenter finement les particules d’eau minérale thermale a permis de la nébuliser et de l’utiliser dans le traitement des maladies chroniques des basses voies respiratoires (bronchites chroniques), pour prévenir la chronicité d’autres pathologies qui ne sont pas encore chroniques, et pour traiter la surdité rhinogène.

Les résultats des études effectuées auprès des Thermes Euganéens par le Centre d’Etudes Thermales d’Abano ont permis de mettre en évidence l’importante influence de l’eau thermale salso-bromo-iodique sur les processus inflammatoires chroniques; cela a été montré et confirmé par la diminution des markers biochimiques d’inflammations observés chez des sujets qui se sont soumis à nos thérapies inhalatoires  (LDH-lactique déshydrogénase); d’autres études ont démontré que l’eau thermale permet de réduire le nombre de micro-organismes présents chez les personnes observées, et de les amener, d’un point de vue quantitatif, vers une situation plus physiologique; il s’agirait d’une action de l’eau thermale sur le composant microbiologique de la muqueuse et non pas seulement sur la rhéologie.

Nos structures mettent à votre disposition des services de thérapie inhalatoire dotés d’instruments de dernière génération (inhalateurs, aérosols, nébulisateurs, irrigateurs nasal, douches micronisées pour les maladies ORL et insufflateurs endotympaniques).
Un Oto-rhino-laryngologiste conseille au patient le type de traitement thermal le plus adapté parmi: la thérapie inhalatoire, l’aérosolthérapie à jet direct, des insufflations endo-tubariques, soniques, des lavages endo-nasals à jet micronisé, et en fixe la durée au cas par cas, selon les besoins de la personne concernée. Pour les enfants, il existe une façon particulière de procéder aux traitements ; ils sont assis confortablement dans les bras de leur mère, après un bon bain en piscine.

L’EAU THERMALE est administrée de 4 FAÇONS:

• NEBULISATIONS
Pour effectuer une thérapie par nébulisation, il est nécessaire que l’eau minérale soit réduite en petites gouttes très fines qui, répandues dans l’air, la rendent semblable à une brume plus ou moins dense. Cette brume peut être répandue dans une pièce fermée, à l’intérieur de laquelle les personnes restent pendant toute la durée de l’application en respirant cet air fortement humidifiée. Ou bien la nébulisation peut être individuelle, par le biais d’un appareil qui oriente directement le jet vers l’appareil respiratoire (nez et bouche). Dans le premier cas, nous obtenons une pénétration plus superficielle dans l’appareil respiratoire, mais la personne est immergée dans une véritable “atmosphère” thermale; dans le second cas, la concentration d’eau minérale est indiscutablement plus importante. Les cures inhalatoires thermales comme les nébulisations ne sont cependant pas pratiquées aux Thermes Euganéens.
• INHALATIONS
La technique des inhalations thermales correspond à l’ancienne pratique des inhalations de vapeur, la fameuse casserole d’eau bouillante contenant des substances balsamiques, par laquelle nos grand-mères nous faisaient respirer la vapeur en nous couvrant la tête avec une serviette. Evidemment, aujourd’hui, nous utilisons des appareils étudiés spécifiquement pour les inhalations. L’eau minérale utilisée pour les inhalations est versée à l’intérieur de l’appareil, qui est analogue à celui que nous utilisons pour nous ou pour nos enfants, et qui sert à “pulvériser” l’eau en particules plus ou moins petites que la personne, placée devant l’appareil, inhale.
• AEROSOL
S’agissant de l’aérosol, le concept est analogue; la différence provient des appareils, qui décomposent l’eau minérale en particules d’un diamètre compris entre 3 et 10 microns, et qui s’installent principalement dans les voies respiratoires.
• IRRIGATIONS NASALES ET DOUCHES MICRONISEES
S’agissant des « douches » et des irrigations nasales, l’eau thermale, qui est maintenue à une température constante et agréable, s’écoule par un flux léger et constant, à l’intérieur de la cavité nasale.

LES INHALATIONS ET AEROSOL AVEC DE L’EAU THERMALE SONT EFFICACES CONTRE:

– Bronchite chronique simple ou accompagnée d’éléments qui obstruent (à l’exclusion de l’asthme et de l’emphysème);
– Rhinopathie vasomotrice;
– Pharyngite chronique;
– Sinusite chronique ou syndrome rhinosinusite chronique;
– Syndromes de rhinosinusite et des bronches chroniques;
– Hypertrophie amygdalienne et adénoïdienne;
– Sténose tubaire;
– Otite catarrhale chronique;
– Otite purulente chronique.

CARACTERISTIQUES THERAPEUTIQUES de l’EAU THERMALE administrée par AEROSOL:

– Action antiseptique;
– Stimulation de l’appareil ciliaire;
– Fluidification de la sécrétion;
– Normalisation des caractéristiques de la muqueuse respiratoire;
– Réduction des composants microbiologiques non physiologiques.

Quel que soit le mode d’administration, l’eau des thermes euganéens constitue, de par ses propriétés anti-inflammatoires, une véritable thérapie.

  Article added to favorites