Balnéothérapie Thermale

Expérience de bien-être.

La balnéothérapie constitue la seconde phase de la séance de fangothérapie. Elle est destinée à exalter les effets de la boue et à assimiler les propriétés vasodilatatrices, relaxantes et analgésiques des eaux: ces propriétés sont en effet un élément extraordinaire parce qu’elles facilitent l’activité des articulations du corps: les mouvements sont plus souples, les muscles se détendent, la douleur diminue.

Le bain thermal peut être prodigué individuellement et comprendre l’hydro-massage avec ozonothérapie. La personne est immergée dans un bassin individuel d’eau thermale salso-bromo-iodique à une température de 37°C, pendant environ 8/10 minutes.

PROPRIETES

La température de l’eau thermale agit surtout sur la dilatation vasculaire cutanée et musculaire (et donc sur la circulation sanguine), favorise la relaxation du tissu musculaire strié et lisse (avec une diminution de la tension artérielle) et a un effet analgésique.
A cela s’ajoutent une stimulation spécifique hormonale, biochimique et neurovégétative liée à la composition chimique de l’eau minérale, qui complète et amplifie la pleine sensation de bien-être et le fonctionnement de l’appareil moteur, de la peau, et du réseau artériel et veineux, en favorisant l’arrêt des processus inflammatoires chroniques et des multiples typologies de dermatoses.
Le bain thermal est, grâce à la pression exercée par l’eau, idéale pour les articulations, pour les syndromes douloureux et les atrophies musculaires, et constitue une thérapie très importante dans les programmes de rééducation prescrits après des traumatismes, des fractures et des interventions chirurgicales.

PATHOLOGIES TRAITABLES

Thérapie vasculaire:
– Séquelles de phlébopathie ou de phlébite chronique;
– Résultat ou séquelles d’une intervention chirurgicale vasculaire périphérique;
– Insuffisance veineuse chronique et varices aux membres inférieurs;
– Pathologies vasculaires chroniques aux membres inférieurs (si veineuse);
– Troubles fonctionnels des vaisseaux périphériques.

  Article added to favorites