Eau Thermale

Une richesse et une ressource unique au monde.

Connues et appréciées depuis la protohistoire (elles jaillissent en effet depuis plus de trois mille ans de notre territoire), ces eaux sont encore aujourd’hui une source de santé et de bien-être.

Uniques au monde, elles sont utilisées pour une vaste gamme de traitements et de programmes de remise en forme pour les piscines, la thérapie balnéaire thermale, contre les affections des voies respiratoires, mais elles sont surtout à la base du processus de maturation, conservation et régénération de la boue thermale, qui est inégalable pour ses propriétés et capacités anti-inflammatoires et antidolorifiques. En effet, elle est conservée dans des bassins spéciaux pendant environ 2 mois, pendant lesquels elle est immergée dans de l’eau thermale qui, conjointement aux composants dont elle est riche et grâce à la lumière solaire, développe la formation des algues qui synthétisent les substances anti-inflammatoires qui la rendent unique du point de vue thérapeutique.

L’eau thermale des Thermes Euganéens filtre dans les bassins incontaminés des pré-Alpes, à environ 2 000 mètres d’altitude: des études approfondies menées par l’Université de Padoue et par le Centre d’Etudes Thermales Pietro D’Abano, ont justement permis d’établir qu’effectivement, les eaux thermales présentes dans le sous-sol des Cols Euganéens naissent de la pluie tombant sur les petites Dolomites et sur les pré-Alpes, et précisément sur les Monts Lessini, près de Vérone. Elles doivent donc s’écouler dans le sous-sol sur environ 80 km à une profondeur de 3000 mètres, avant d’arriver aux sources précieuses (les principales sources thermales jaillissent ensuite dans la zone du Poggio de Montirone, à Abano Terme.

Acqua Termale Abano Montegrotto Terme

Pendant ce parcours, qui dure jusqu’à 30 ans, à travers la roche calcaire et sous forte pression, les eaux météoriques, riches d’énergie géothermique, atteignent à certains points une température de 200°C, et se refroidissent ensuite lors de leur montée vers le sol, où elles jaillissent à 87°C, et s’enrichissent de certains sels minéraux fondamentaux, avec lesquels sont produits les fameuses boues, qui sont si bénéfiques: sodium, potassium, iode, brome et silicium (le brome a un effet relaxant et l’iode stimule l’activité de la tyroïde). Ostéoporose, rhumatisme (dismétabolique et inflammatoires, hygroma, tendinite, périarthrite, épicondylite), lésions traumatiques et séquelles de fractures, interventions orthopédiques, goutte et maladies du système respiratoire sont les pathologies que les eaux des boues d’Abano soignent et préviennent.

PROPRIETES

L’eau thermale depuis ses origines primordiales prend soin de vous.

Les eaux du bassin thermal d’Abano et Montegrotto appartiennent à la catégorie des eaux sous-terraines profondes et sont classées, d’un point de vue chimique, comme salso-bromo-iodique hyperthermal avec résidu fixe à 180 ° de 6 g/l de sels dissouts.
Certaines études menées sur ce type d’eau ont démontré que les eaux salso-bromo iodiques peuvent être considérées comme un moyen efficace contre les pathologies rhino-sinusales récurrentes et chroniques. Dans ce cas, les eaux sont diluées, dans la mesure où leur concentration est beaucoup plus haute que le nécessaire.
L’action désinfectante (contre les bactéries et les champignons) et antiseptique de nos eaux thermales est en outre très intéressante; leur utilisation pour différentes thérapies résout spontanément certains types d’inflammations, en offrant, pendant un certain temps, une sorte de protection contre les agents pathogènes externes et internes.
L’extraordinaire valeur thérapeutique des eaux et de la boue provient également de la sévérité des normes qui règlementent l’extraction thermale, en évitant l’utilisation indiscriminée des ressources et leur appauvrissement.

COMPOSITION CHIMIQUE

Température de l’eau
pH
Conductivité électrique à 18 °C
Résidu fixe à 180 °C
Résidu fixe à 550 °C
Ion sodium (Na+)
Ion potassium (K+)
Ion calcium (Ca2+)
Ion magnésium (Mg2+)
Ion ammonium (NH4 +)
Fer (Fe)
Ion nitrite (NO2 -)
Ion nitrate (NO3 -)
Ion sulfate (SO4 2-)
Ion chlorure (Cl-)
Ion bicarbonate (HCO3 -)
Ion bromure (Br-)
Ion iodure (I-)
Sulfure d’hydrogène (H2S)
Silice (SiO2)
Alcalinité (mL HCl 0.1 N/L)
Dureté totale
Oxydabilité
Substances organiques
Delta cryoscopique
Pression osmotique
77°C
7,1
7042 p Simens
5,050 g/L
4,340 g/L
1,239 g/L
0,088 g/L
0,366 g/L
0,080 g/L
0,0027 g/L
<0,05 p.p.m.
Néant
Néant
0,980 g/L
2,176 g/L
0,169 g/L
13,6 mg/L
0,82 mg/L
1,67 mg/L
0,051 g/L
27,7
120 °F
7,40 mg/L
0,3310 g/L
-0,23 °C
3,10 atm.

 

LEGENDE

La légende raconte que le mythique Hercule était parti avec ses compagnons héroïques grecs pour affronter Gérion. Epuisés après l’avoir tué, ils furent remis en forme grâce aux vertus miraculeuses des eaux chaudes et refusèrent de retourner en Grèce. Ils étaient également attirés par la beauté des Cols et s’y installèrent pour y vivre durablement. Les Cols furent appelés Euganéens pour la noblesse de leur lignée. La source qui avait donné tant de bienfaits aux guerriers fut appelée en grec “Aponon”. Hercule, pour se purger après le mal qu’il avait fait à Gérion, construit un temple à Abano en son honneur, le faisant devenir un véritable oracle. Comme l’écrit Svetonio, cette légende était bien connue du monde romain ; ainsi, l’empereur Tibère voulut, un jour où il se rendit à Illyrie, écouter cet oracle renommé et eu un verdict péremptoire, et précisément celui de devoir jeter des dés d’or dans la source, où se trouve aujourd’hui Abano, pour connaitre le sort qui l’attendait. D’après cette légende, les dés jetés avaient rendu l’eau précieuse, en la dotant de qualités non communes pour guérir différentes maladies.

  Article added to favorites