Château Carrarese de Padoue

Padoue

Château Carrarese de Padoue

Le Château Carrarese est un des plus importants biens historiques, architectoniques, artistiques et militaires de Padoue. Il se trouve où autrefois se trouvait le château bâti par Ezzelino III da Romano, tyran de la Ville entre 1237 et 1256, qui était le point le plus important pour la défense de l’enceinte du XIII siècle. La trace plus évidente en est la Torlonga, la plus haute des deux tours de l’ancien château. Une fois battu le tyran, les fortifications ont été abandonnées jusqu’à l’arrivée des Cararresi, qui ont fait bâtir leur château et décorer les deux tour avec des échecs en rouge et blanc, comme on les voit encore aujourd’hui dans la vue de la ville peinte à fresque par Giusto de’ Menabuoi en 1382 dans la Chapelle du Bienheureux Luca Belludi dans la Basilique de Saint Antoine. Le château avait été complètement décoré, à l’extérieur tout comme à l’intérieur et les restaurations des dix dernières années réalisées à l’intérieur de l’ancien observatoire ont permis de mettre au jour les traces visibles de peinture en rouge et blanc dans les coins les plus cachés de la Specola (la tour de l’Observatoire), bâtie sur le château. Le Château était connecté à la Reggia Carrarese par le traghetto alle mura, un passage suspendu qui reliait les centres du pouvoir politique et militaire. Par la construction de l’enceinte de la Renaissance et suite à la longue période de paix vécue par la ville sous la domination vénitienne, le Castel Vecchio de Padoue, comme on l’appelait au XVIII siècle, a perdu son importance stratégique. La République de Venise avait un projet pour la construction du Castelnuovo sur le coté est de l’enceinte, mais de ce projet ne reste que quelque bastion.

La date et la paternité du Nouveau Château trouvent la première directe confirmation dans la découverte en 1810 environs, d’un puit dans la grande cour de la partie de château transformée en prison au début du XIX siècle. Le puit est formé par des pierres sur une desquelles est gravé : « 12 juin 1374 l’illustre Francesco septième des Carraresi, prince de Padoue, constructeur de cet édifice ». En 1990, dans une salle au premier étage de la Maison de l’Astronome (XVIII siècle) on a découvert une deuxième signature de l’illustre prince; sous l’enduit du XVIII siècle on a retrouvé les traces d’une décoration florale avec les lettres FC, c’est à dire Francesco da Carrara. Les restes du Château ont été utilisés plus plusieurs emplois (observatoire, prisons, etc.). En particulier le Château a été utilisé comme Prison jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale. Encore de nos jours l’administration des Prisons a des bureaux en Place Castello. La transformation de la Specola avait obligé l’architecte Cerato a restaurer ce qu’il appelait dans ses projets les « fabbriche dirupate » [édifices en mauvaises conditions]; dans la nouvelle Maison de l’Astronome, les murs avaient été plâtrés, cachant ainsi les traces des décorations anciennes. Aussi l’ancien salon, qui du rez-de-chaussée portait, passant par une loge, aux murailles occidentales du château, fut modifié en partie pour des raisons structurelles, tout en conservant l’ancien parcours et les colonnes de soutien de la loge.

  Article added to favorites