Ostéoporose

La fangothérapie est un traitement naturel qui aide les personnes souffrant d’ostéoporose.

L’ostéoporose constitue une altération physiologique de l’os, qui est un tissu dynamique, où les processus de démolition et de reconstruction s’alternent constamment pour maintenir la flexibilité et l’élasticité nécessaires pour supporter les chocs et les sollicitations auxquels il est soumis chaque jour. Ce processus de remodèlement osseux est contrôlé par la parathormone (une hormone synthétisée par les glandes parathyroïdes) et par la vitamine D (sensible à l’action des rayons solaires), et est conditionné par la quantité de calcium dans le sang.

Au fil des ans, les personnes qui, d’un point de vue physiologique (les femmes) ou en raison de facteurs externes (thérapies, diètes inappropriées, exposition inappropriée au soleil), sont victimes d’un déficit progressif de l’un des trois éléments susvisés, subissent un appauvrissement des os qui se raréfient et deviennent plus faibles. Ce processus se transforme, s’il n’est pas traité, en « ostéoporose » au fil du temps.
Il ne s’agit pas d’une maladie, parce qu’elle ne présente pas de danger pour la vie, mais ce défaut progressif de support et de calcium rend les os plus fragiles et fait courir le risque de fracture. L’ostéoporose, qui présente des risques pour la staticité de notre corps et pour la stabilité du squelette, touche de plus en plus de femmes.

Comment reconnaitre les premiers symptômes de l’ostéoporose? Sa définition d’”épidémie silencieuse” reflète bien l’idée de ce qu’elle comporte: sans symptôme évident, elle a des conséquences sur la structure des os, les rend de plus en plus fragiles, moins élastiques et moins résistants ; les segments ostéoporotiques deviennent des « os de verre ». En effet, l’ostéoporose se solde généralement par une fracture, le plus souvent située au niveau de la colonne vertébrale (« écroulement » de la vertèbre) ou du fémur.
L’examen qui permet de diagnostiquer l’ostéopénie et l’ostéoporose est la MOC (minéralométrie osseuse informatisée). Il s’agit d’un test qui évalue la densité osseuse, soit avec des rayons X, soit avec des ultrasons. Un examen radiographique de la colonne vertébrale permet également d’évaluer l’état des segments qui la constituent (les vertèbres) et d’obtenir non seulement un diagnostic complet, mais également d’identifier les cas dans lesquels une thérapie spécifique peut être prescrite par le système de la sécurité sociale. Le tout est suivi d’analyses du sang pour contrôler le niveau de calcium et de phosphore, ainsi que le fonctionnement des glandes parathyroïdes.

Pour combattre l’ostéoporose, la prévention est la première action à entreprendre: une activité physique constante, une diète riche en calcium et une fréquente exposition au soleil.

Les objectifs du traitement de l’ostéoporose sont de prévenir les fractures, de réduire la douleur lorsqu’elle est présente, et de maintenir la fonctionnalité. Les médicaments sont utilisés pour réduire le plus possible la perte osseuse. Le risque de fracture est réduit par des mesures non pharmacologiques, comme le maintien d’un poids corporel approprié, une marche à pied plus intensive et d’autres exercices, une consommation d’alcool et de caféine la plus réduite possible, et la réduction du tabagisme. Les femmes devraient consommer au moins 1000 g de calcium élémentaire par jour ; cependant, en cas de risque héréditaire ou si l’ostéoporose a déjà été diagnostiquée, la quantité quotidienne de calcium recommandée est de 1 500 g, accompagné d’un apport en vitamine D. Pour les hommes, la quantité conseillée est de 1-1,5 g de calcium par jour. Cette quantité peut être augmentée de 3 g par jour. Les femmes devraient envisager une thérapie hormonale substitutive à base d’œstrogènes avec ou sans profestiniques, en complément du calcium.

Il est donc important de suivre une thérapie constituant une “ frontière” entre la prévention et le soin, c’est-à-dire un supplément de calcium et de vitamine D. Pour compléter ce traitement spécial de l’ostéoporose, il est possible d’utiliser des biphosphonates, qui sont des substances permettant de stimuler la formation osseuse grâce à une matrice protéique contenant une importante quantité de calcium, qui est en mesure de rendre l’os stable et capable de supporter les charges quotidiennes. De nombreuses études ont prouvé que la boue n’est pas dangereuse, et que non seulement la fangothérapie thermale d’Abano et Montegrotto est conseillée aux personnes souffrant d’ostéoporose, mais aussi pour améliorer la composition et la solidité des os. Un cycle de cures de balnéothérapie prescrit pour la thérapie de l’arthrose et des problèmes articulaires, ou bien comme cure pour l’ostéoporose, a un effet thérapeutique constituant un avantage certain pour la personne qui s’y soumet.

FANGOTHÉRAPIE ET OSTÉOPOROSE

L’ostéoporose expose le squelette à un plus grand risque de fractures en raison de la diminution de la masse osseuse et des modifications de la microstructure des os.

Les principaux symptômes sont les suivants:
– au début, une réduction de la quantité de calcium dans la masse osseuse (ostéogénie): les os les plus fréquemment concernés par la diminution de calcium sont les vertèbres dorsolombaires, le fémur et le poignet. Cette maladie se caractérise au début pas une absence de symptômes et demeure ainsi pour 2/3 des personnes.
– Les premières manifestations apparaissent par le biais de fractures: la douleur aux os et aux muscles, par exemple, caractérise la présence de fractures, mais ces dernières peuvent également passer inaperçues et se manifester lors d’un évènement traumatique. En général, la douleur est localisée dans le dos; elle est importante, et s’aggrave en présence de charge. En progressant, l’ostéopathie peut se manifester par l’écroulement des vertèbres ou une fracture du col du fémur.

Il est scientifiquement prouvé que la fangobalnéothérapie favorise la reprise du métabolisme du tissu osseux en agissant sur les niveaux de certaines substances qui en influencent l’évolution.
En effet, l’os est un tissu constitué de nombreux types de cellules qui contribuent au renouvellement constant de la structure osseuse à travers des processus de réabsorption, de dépôt et de minéralisation.

Après quarante ans, la masse commence à se réduire selon un processus para-physiologique de déséquilibre entre réabsorption et dépôt. Ce processus peut s’aggraver ultérieurement après la ménopause en favorisant le développement de l’ostéoporose. Les cycles de traitement prévus pour lutter efficacement contre cette maladie durent 12 jours et sont quotidiens.

Pendant le séjour, la diète est toujours sous contrôle pour enseigner au patient des normes simples d’hygiène sanitaire, qui doivent devenir quotidiennes: la pratique constante d’une activité physique modérée et la prise quotidienne decalcium.

L’activité physique pendant le séjour est pratiquée quotidiennement dans nos piscines thermales, et constitue un moment unique dans la vie de tous les jours.

Un cycle de cures auprès de nos centres thermaux devient ainsi une source irremplaçable pour réacquérir le bien-être psycho-physique et améliorer sa qualité de vie.

  Article added to favorites