Hydrokinésithérapie Thermale

La rééducation naturelle en piscine qui associe les effets bénéfiques de l’eau thermale à ceux de l’exercice physique.

S’il est possible d’affirmer que dans les centres thermaux, pratiquement toutes les méthodes de physio-kinésithérapie sont praticables, il est toutefois opportun de préciser que l’hydrokinésithérapie est sans aucun doute la méthode la plus typique et la plus largement utilisée, en raison également de l’importante disponibilité des ressources hydriques et de la diffusion des structures permettant d’appliquer cette méthode de rééducation: les piscines.

L’hydrokinésithérapie utilise les propriétés chimiques et physiques de l’eau à des fins thérapeutiques, et est appliquée dans différentes branches de la rééducation: orthopédie, traumatologie, rhumatologie et neurologie.

Il ne faut pas la confondre avec la gymnastique aquatique, qui exploite le déplacement de la masse d’eau durant les exercices pour obtenir un développement musculaire plus important; avec la kinésithérapie, c’est l’eau qui rend le mouvement de rééducation plus facile et plus souple.

L’immersion en piscine thermale permet, grâce à la composition chimique spécifique de l’eau et à sa température, une reprise progressive et en douceur de l’exercice musculaire; il est possible d’accomplir, avec grand bénéfice et avec peu d’efforts, les premières phases de récupération du mouvement, avant de passer à des formes d’activité qui peuvent être prescrites et appliquées même après le séjour thermal.

Dans le cadre de la rééducation de la déambulation, le patient est beaucoup aidé par l’hydrokinésithérapie: la pression de l’eau thermale, qui est distribuée de façon uniforme sur toutes les parties du corps immergé, le soutient lorsqu’il est debout, et le soulage du poids grâce au flottement, ce qui permet d’anticiper la rééducation à la déambulation grâce à un effort sensiblement réduit (avec la tête et le cou hors de l’eau, environ 90 % du poids corporel est allégé). Cela permet de parvenir à d’excellents résultats en peu de temps.
Il est possible, dans le cadre de la stratégie rééducative, de programmer l’implication d’un grand nombre d’articulations et de muscles, en prévoyant une progression graduelle de la durée et de l’intensité de l’exercice, et en utilisant tout d’abord le flottement pour soutenir le mouvement. Il sera ensuite possible de le supporter et enfin d’utiliser la résistance pour obtenir une réaction musculaire maximale. Cette activité est pratiquée en piscine. Par conséquent, même s’il s’agit d’une thérapie, elle est amusante et relaxante.

MODALITÉS

En matière de kinésithérapie, il convient de mentionner l’hydrokinésithérapie, qui allie les effets physico-chimiques de l’eau minérale thermale aux avantages des exercices thérapeutiques dans l’eau. Cette méthode de réadaptation est très répandue pour traiter les maladies osto-articulaires. En règle générale, pour un patient souffrant de troubles musculo-squelettiques, la séance d’hydrokinésithérapie dure de 40 à 60 minutes selon l’état du patient. Les principaux objectifs visés sont la mobilisation, la diminution de la douleur et de la contracture musculaire, le renforcement musculaire, la rééducation de la reprise fonctionnelle des mouvements volontaires, et enfin la stimulation de la coordination et de l’équilibre. L’effet thermothérapeutique induit par l’immersion dans l’eau thermale atténue la contracture musculaire et la douleur en déployant une action spécifique sur les récepteurs cutanés. Il induit une vasodilatation au niveau cutané et musculaire, qui améliore l’oxygénation et le métabolisme cellulaire. L’augmentation de la pression hydrostatique sous l’effet de l’immersion facilite le drainage centripète des zones tuméfiées et/ou œdémateuses. L’augmentation des afférences tactiles et proprioceptives induites par la mobilisation accroît la perception de la position des membres, tout en stimulant la coordination et l’équilibre. La poussée exercée sur le corps flottant permet de soutenir le corps, de détendre les muscles et de soulager la douleur. Ceci permet aux patients de se mouvoir plus facilement et d’augmenter le nombre et l’amplitude des mouvements thérapeutiques. Par ailleurs, la marche peut être rééduquée de manière optimale dans l’eau : en exploitant de manière appropriée l’alternance des forces agissant sur le barycentre et sur le centre de flottabilité, on reproduit une marche efficace et sans effort, qui s’avère particulièrement utile quand on veut « épargner » une articulation tout en renforçant la masse musculaire. S’agissant des thérapies physiques (électrothérapie, magnétothérapie, thérapie par les ultra-sons, etc.), il convient de rappeler que ces méthodes peuvent compléter avantageusement les effets de la thérapie thermale lors de la rééducation. C’est le cas notamment lors des poussées douloureuses – qui constituent une contre-indication à la thérapie thermale – quand on veut assurer la continuité des thérapies.

La piscine allie l’efficacité thérapeutique au divertissement et à la détente ; elle conjugue les effets bénéfiques de l’eau chaude thermale à ceux de l’exercice physique. Ceci permet d’améliorer la mobilité articulaire et d’aider la déambulation en atténuant la douleur et la contraction spastique du muscle.

L’hydrokinésithérapie est un exemple de thérapie naturelle efficace comme il en existe beaucoup dans l’univers du thermalisme : d’une part, elle permet une récupération rapide et le maintien des fonctions de l’appareil locomoteur, d’autre part, elle accélère les délais de récupération des articulations longuement immobilisées.

LES PERSONNES AUXQUELLES ELLE EST CONSEILLEE

L’hydrokinésithérapie dans les piscines thermales d’Abano et de Montegrotto Terme est sans aucun doute conseillée aux personnes souffrant d’un manque de tonicité et de tropisme musculaire entrainant une diminution de l’épaisseur du muscle et donc de sa force. Ce phénomène peut être la conséquence d’un traumatisme, d’une intervention chirurgicale ou d’un séjour prolongé au lit. Chez ces personnes, l’hydrokinésithérapie thermale peut restituer la force physique dont elles disposaient avant l’évènement. Elle est également conseillée aux personnes souffrant d’arthrite, de troubles neurologiques (douleurs neuropathiques, par exemple). Autrement dit, elle est indiquée dans tous les cas où les personnes rencontrent des difficultés ou souffrent de douleurs lorsqu’elles se déplacent.
L’hydrokinésithérapie est particulièrement utile pour se débarrasser de troubles comme: la rigidité musculaire, les douleurs, les crampes dues à des efforts, tous les facteurs qui limitent gravement le mouvement.
L’hydrokinésithérapie limite la douleur et les spasmes musculaires, en drainant la zone enflée ou l’œdème.

Il résulte clairement de ce qui précède que cette activité sera particulièrement importante pour récupérer, promouvoir et maintenir la fonctionnalité de l’appareil moteur et pour réduire les délais de récupération des articulations fatiguées ou traumatisées.

  Article added to favorites